Quelques pistes pour MNM (1)

19 Fév

Quelques pistes pour MNM8

  • Coup d’œil no 1: février

Au beau milieu de la saison qui souligne le 50e anniversaire de la fondation de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), voici que se pointe, du 23 février au 4 mars, la vingtaine d’événements que propose la programmation de la huitième édition du festival Montréal Nouvelles Musiques. Pour ce qui est du cinquantième, on peut déjà découvrir des petits bouts de l’histoire de la SMCQ au Salon des nouvelles musiques (Salle d’exposition de la Place des Arts – entrée libre), et ça pourra donner envie de poursuivre la découverte au présent, en assistant à quelques-uns des concerts du festival. Voici donc un petit survol qui pourra vous aider à faire des choix.

_SMCQ_WBoudreau

Walter Boudreau (photo: SMCQ)

À tout seigneur, tout honneur, c’est le directeur artistique de la SMCQ, Walter Boudreau, qui nous offre sa musique en ouverture de festival en dirigeant ses Berliner Momente I (Hommage à Berlin, 1988-2006) et II (La Guerre Froide, 1991-2006). On peut entendre Boudreau diriger le premier volet de cette grande œuvre sur un enregistrement de l’Orchestre Métropolitain qui date de 1991 (et on peut s’en procurer la réédition ici).

smcd_5106

Il n’y a malheureusement pas d’enregistrement disponible de Berliner Momente II, et le seul enregistrement disponible du troisième volet est celui qui s’est imprimé dans nos mémoires le 10 novembre 1994, alors que Boudreau dirigeait l’OSM à la salle Pierre-Mercure pour un concert « OSMCQ ». Cette fois-ci, ce sera à la salle Pollack, avec le McGill Symphony Orchestra et Alexis Hauser dirigera le Concerto pour orchestre de Bartók pour compléter le programme.

23 et 24 février, 19h30, salle Pollack

Parlant de l’OSMCQ, on pourra y faire un mini come-back d’une douzaine de minutes à la Maison symphonique alors que Vasily Petrenko dirigera l’OSM dans Plages (1981) de Serge Garant, illustre cofondateur de la SMCQ. On peut se préparer à cette soirée en écoutant l’interprétation que dirigeait le compositeur (avec l’Orchestre du Centre National des Arts) que l’on trouvera dans le coffret La musique de Serge Garant.

23 et 25 février, 20h, Maison symphonique de Montréal

Le McGill Contemporary Music Ensemble offre un beau programme sous la direction de Guillaume Bourgogne le 24 février avec des œuvres de Nicole Lizée (8-Bit Urbex), Joseph Glaser (en création), Alexina Louie (la très belle Music for a Thousand Autumns [1983-85], une commande de la SMCQ) et une œuvre de Denys Bouliane, qui fut longtemps le directeur de l’Ensemble de musique contemporaine de McGill. On connait déjà ses Rythmes et échos des rivages anticostiens (2007) dans l’interprétation du Nouvel Ensemble Moderne, et on se réjouit à l’idée de réentendre ça en concert.

atma

On peut voir un bref extrait de la création de la pièce de Nicole Lizée par le Australian Art Orchestra au Metropolis New Music Festival 2016 dans la vidéo suivante:

24 février, 21h30, Agora Hydro-Québec — UQAM

On reste à McGill pour un autre concert à la salle Pollack le 25 février avec le McGill Percussion Ensemble sous la direction de Aiyun Huang et de Fabrice Marandola pour l’interprétation de Timber (2009) de Michael Gordon. Une œuvre étonnamment méditative de près d’une heure que l’on ne risque pas d’avoir très souvent l’occasion d’entendre à Montréal.

Quoi de mieux, par un bon dimanche après-midi, qu’une petite virée à l’Oratoire pour découvrir la « version de poche » (si j’ose dire) de la Symphonie du millénaire, pour grand orchestre, chœur mixte (24 voix), orgue, quinze clochers d’église (enregistrés), traitement et carillonneurs? Oui, oui, ça fait beaucoup de monde, mais quand même moins que lors de la création (les détails ici). Philippe Ménard dirigera l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal pour interpréter l’œuvre collective de Serge ArcuriWalter BoudreauDenys BoulianeVincent CollardYves DaoustAlain DauphinaisAndré DuchesneLouis DufortSean FergusonMichel GonnevilleAndré HamelAlain LalondeEstelle LemireJean LesageLuc MarcelMarie PelletierJohn ReaAnthony Rozankovic et Gilles Tremblay.

26 février, 15h33, à la basilique de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

(entrée libre)

Très hâte de découvrir la musique que Martin Matalon a concocté pour faire sonner les images de L’Âge d’or (1930).

lage_dor

C’est l’ensemble Sixtrum qui interprétera sa pièce Le scorpion (2002) avec projection du film surréaliste de Buñuel et Dali.

26 février, 19h, 5e salle de la Place des Arts

Le 27 février, la SMCQ présente un colloque sous le thème « Radios, universités et création musicale: synergies croisés », qui se penchera, entre autres, sur « le rôle des radios publiques dans l’avancement de la musique contemporaine ». On est impatient d’entendre ce que la représentante de Radio-Canada aura à dire là-dessus!

En soirée, c’est un autre 50e anniversaire qui s’invite dans celui de la SMCQ, soit celui du « First Live Electronic Music Festival » qui a eu lieu en Californie et qui sera évoqué par des œuvres de Gordon Mumma et John Cage. Jonathan Goldman sera au bandonéon, Brigitte Poulin au piano préparé et Ofer Pelz, qui offrira aussi une création, aux électroniques.

27 février, 19h, Agora Hydro-Québec — UQAM

Un festival organisé par la SMCQ ne saurait se passer d’un concert-événement de type marathon, et cette fois ce sont les amateurs de quatuors à cordes qui seront servis, alors que le Quatuor Capitano, le Quatuor Bozzini et le Quatuor Molinari se liguent pour offrir un programme triple qui commence à 17h! Le premier saluera les compositeurs célébrés par la série Hommage de la SMCQ (Claude Vivier, Gilles Tremblay, Ana Sokolović, Denis Gougeon, John Rea), le deuxième abordera l’intégrale des quatuors de Jean Lesage et le troisième offre un programme entier de quatuors de John Zorn. Sacré programme!

nxs59451

On trouve sur le disque « Jewish String Quartets » (Naxos 8.559451) un enregistrement de Kol Nidre, de John Zorn

28 février, 17h – 19h – 20h30, Salle Bourgie — Musée des beaux-arts de Montréal

Le dernier concert de février rend hommage à Montréal à travers une œuvre hybride de Guillaume Côté et Guillaume Campion, Archipel (2016), documentaire électroacoustique qui regarde la ville depuis ses rives; le programme fait aussi un clin d’œil subliminal à Expo 67 à travers l’insertion d’une pièce de Iannis Xenakis, Dikhthas (1979), qu’interprétera le duo Wapiti (Geneviève Liboiron, violon; Daniel Áñez, piano) et offre une création de l’électroacousticien Zihua Tan, conçue à partir d’ambiances sonores montréalaises.

28 février, 19h00 – Agora Hydro-Québec, UQAM

Et ce n’est que la première moitié de la chose! La suite bientôt.

http://www.smcq.qc.ca/mnm/fr/2017/prog/concert/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :