Dweezil au Dix30

2 Juil

Etoile_ZappaEn 1996, dans son mémoire de maîtrise intitulé « Intégration des musiques savante et populaire dans l’œuvre de Frank Zappa« , Nicolas Masino (qui est aussi bassiste au sein du groupe québécois Miriodor) consacrait plusieurs pages à une analyse thématique et formelle de Zomby Woof, une pièce extraite du disque « Over-Nite Sensation » (1973), de Zappa. Il démontrait dans ce texte la grande complexité compositionelle de cette pièce extraite d’un disque que plusieurs considèrent comme l’un des plus « commerciaux » de Zappa. Hier soir à l’Étoile (belle salle!), à Brossard, en commençant le concert de son groupe Zappa Plays Zappa avec Zomby Woof (je crois bien que Frank lui-même n’a jamais tenté le coup), Dweezil Zappa montrait d’éloquente manière le niveau d’excellence de son ensemble et faisait un sacré « statement »; l’énergie n’allait pas baisser d’un iota tout au long du concert et chacune des pièces allait être un petit chef-d’œuvre d’intégration des musiques savante et populaire, livrée avec une virtuosité indéfectible.

On a eu droit à un feu d’artifices d’un peu plus de deux heures au cours desquelles on n’a pu entendre, bien sûr, qu’une petite partie du répertoire de Zappa (le bassiste Kurt Morgan, qui est aussi le “Scoremeister”, ou le bibliothécaire des partitions de Zappa, a laissé entendre que son répertoire, qui « semble grossir chaque jour », tourne autour de 2000 œuvres). Néanmoins, bel échantillonnage: Son of Suzy Creamcheese et Call Any Vegetable de « Absolutely Free » (1967), Who Needs The Peace Corps et Mother People de « We’re Only In It For The Money » (1968), Tell Me You Love Me de « Chunga’s Revenge » (1970), Eat That Question de « The Grand Wazoo » (1972), Camarillo Brillo, Montana et Dinah-Moe Humm de « Over-Nite Sensation », Don’t Eat The Yellow Snow, Cosmik Debris et la pièce titre du disque Apostrophe’ (1974), Florentine Pogen de « One Size Fits All » (1975), Muffin Man de « Bongo Fury » (1975) et City Of Tiny Lights de « Sheik Yerbouti » (1979). Avec ça, Dweezil nous a aussi servi l’une de ses propres pièces, tout à fait dans le ton, Lucky Jones (superbement chantée par le roadie du groupe, Peter Jones).

ZappaPlaysZappa_3Plusieurs des pièces ont été traversées par des solos de guitare de Dweezil, qui n’est pas son père, mais qui a son genre propre, moins « mélodique » que celui de Frank, sans doute, mais qui réjouira les amateurs de textures saturées et de traitements électroniques. Dweezil n’est par ailleurs pas le seul à prendre le crachoir: le claviériste Chris Norton passe d’un instrument à l’autre avec une grande dextérité, la multi-instrumentiste Scheila Gonzalez est éblouissante comme chanteuse et comme saxophoniste, le bassiste Kurt Morgan (un sosie de Robert Downey Junior!) est impérial et sonne comme une tonne de brique (particulièrement dans Apostrophe’, un power trio dans lequel il se métamorphose en un Jack Bruce très convainquant!), le batteur Ryan Brown est impressionnant de précision et le chanteur (et trompettiste) Ben Thomas se classe maintenant parmi les grands interprètes vocaux de Frank Zappa, toutes époques confondues.

Bref, Dweezil nous a encore une fois servi un grand concert, et s’il n’a pas livré les Grand Wazoo et Sinister Footwear dont il me parlait récemment, c’est sans doute parce qu’il les garde pour le concert au Métropolis ce soir (2 juillet 2014) dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal. Faudra voir ce qu’il réserve pour le concert de demain, à l’extérieur (gratuit) à Saguenay!

Zappa, encore et toujours à suivre!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :