Da Dweezil

20 Oct
Dweezil Zappa (photo: Michael Mesker)

Dweezil Zappa (photo: Michael Mesker)

Dweezil Zappa est en tournée durant tout le mois d’octobre (et plus) avec son groupe Zappa Plays Zappa pour lancer les célébrations soulignant les 40 ans de la sortie de l’album de Frank Zappa (avec les Mothers) « Roxy & Elsewhere«  (le 10 septembre 1974 – enregistré principalement en décembre 1973). Il passe dans sept villes au Québec:

  • Laval le 22
  • Sherbrooke le 23
  • Saint-Hyacinthe le 24
  • Saint-Jean-sur-Richelieu le 25
  • L’Assomption le 26
  • Québec le 27
  • Rimouski le 28

Je lui ai parlé le 10 septembre dernier pour avoir des détails sur cette tournée.

Dweezil_2013• Vous avez déjà donné quelques concerts en septembre, comment ça se passe?

DZ: Oui, on en a déjà fait 6, et c’est vraiment super de jouer l’album en entier; il y a pas mal de choses assez difficiles là-dedans, et aussi des choses complètements idiotes (« silly »), de l’improvisation, des sketchs, comme Dummy Up par exemple, où on a quand même dû prendre certaines décisions sur la façon de rendre ces dialogues, ou les fameuses présentations des chansons. Plutôt que de moderniser tout ça en mettant à jour les références, nous les jouons…

• …Comme du théâtre?

DZ: Oui, dans Dummy Up, il y a vraiment du théâtre, et même des accessoires – C’est-à-dire que les choses dont nous parlons sont effectivement montrées au public, et c’est amusant.

• Comme on peut le voir dans le DVD « A Token Of His Extreme » [dans Room Service, enregistrement du 27 août 1974)?

DZ: Oui, en quelque sorte.

• OK, parle-moi du groupe; il y a eu des changements depuis la dernière fois?

DZ: On est 6 maintenant: batterie (Ryan Brown), basse (Kurt Morgan), 2 claviéristes (Scheila Gonzalez et Chris Norton), le chanteur (Ben Thomas) et moi.

• Oh, Joe Travers (batterie) n’est plus là?

DZ: Disons que les tournées, ce n’est pas son moment préféré dans l’existence… Il adore la musique, bien sûr [Joe Travers est aussi le vaultmeister, le gardien des archives sonores de Frank Zappa], mais les voyages, un peu moins, ce qui n’aide pas, évidemment, quand on doit faire des tournées…

• Et vous en faites pas mal, un concert derrière l’autre…

DZ: Oui, en effet! Cela dit, Ryan est aussi un excellent batteur, et qui connait très bien la musique. Il a fait sa place tout de suite parmi nous et il apporte un belle énergie au concert, parce qu’il est super content d’être là!

• La dernière fois que je vous ai vus, c’était la tournée « Apostrophe » en 2010.

DZ: OK, alors il y a Kurt qui s’est joint à nous depuis ce temps-là, et il est aussi une très bonne acquisition pour le groupe!

• Sur « Roxy & Elswhere », la percussion prend une grande place, et il y a même deux batteries…

DZ: Oui, il y a vraiment un paquet de trucs percussifs, du marimba, etc. Tout ça est reproduit par Chris aux claviers. En ce qui concerne la reproduction sonore, ça correspond tout à fait à l’original, c’est juste que tu ne vois pas quelqu’un frapper des trucs avec des maillets. Remarque, c’est pas comme si on le voyait tellement bien avant… Quand on avait Billy [Hulting] avec nous, il était dans un coin de la scène avec tout son attirail et on ne le voyait pas si bien que ça non plus (rires)…

• Et tu donnes aussi des cours de maître avant chaque concert?

DZ: Oui, et ça c’est l’fun! Les gens de tous les niveaux peuvent venir et poser des questions et je leur montre ce que j’ai découvert ces dernières années en jouant cette musique; je suis heureux de donner quelques trucs aux guitaristes qui sont intéressés à la jouer, et puis les questions des gens ouvrent de nouvelles avenues pour moi aussi.

• Et tu as même toi aussi maintenant tes propres albums de solos de guitare [comme Frank Zappa, qui a fait paraître « Shut Up ‘N Play Yes Guitar » (3 disques), « Guitar » (2 disques), etc.]…

DZ: Oui, on a une série qui s’appelle « F.O.H. » [Front Of House], qui sont des enregistrements de ce que le public entend lors des concerts, ce qui passe dans la console de mixage. Il y a un disque double qui s’intitule « Live In the Moment« , et qui regroupe mes solos de guitare, tout à fait dans le style de la série « Shut Up… ». Mais je vais en sortir un bientôt, de musiques que j’ai écrites et de collaborations avec d’autres guitaristes. J’ai un truc qui s’appelle « Dweezilla« , un camp musical où j’invite des guitaristes à venir donner des cours, et il arrive que l’on se retrouve à faire des enregistrements, on joue ma musique, on joue leur musique, et on s’amuse. Sur chaque pièce, il y a au moins 6 guitaristes, ça va faire un « disque de guitare » assez intéressant je crois. Ça sortira en octobre sous le titre « Dweezilla ».

• Y’a un autre album qui doit sortir éventuellement, c’est le projet « Roxy by Proxy« … Comment ça avance du côté de la vente de licences?

DZ: Ha, écoute, je n’ai pas vraiment été mis à jour là-dessus… Je ne suis pas sûr que l’on ait vraiment reçu du financement de la part des fans, mais je sais qu’il y a un disque qui sortira sous ce nom…

• OK, mais donc, ce disque, c’est en fait la version « son seulement » du très attendu vidéo de « Roxy & Elswhere », n’est-ce pas?

DZ: Euh, hmm, oui, c’est ce que l’on m’a dit, mais je ne suis pas impliqué dans ce processus, il faudrait voir ça avec ma mère [Gail Zappa]!

• OK, revenons au concert. Est-ce que nous aurons un nouveau duo avec Frank?

[On peut entendre sur le disque « The Frank Zappa AAAFNRAAAAAM Birthday Bundle 21.Dec.2011 » un enregistrement de 2008 du groupe Zappa Plays Zappa interprétant en concert Cosmic Debris avec un enregistrement vidéo de 1974 de Frank Zappa, qui fait le solo de guitare]

DZ: Non, pas dans cette tournée-ci… On a déjà pas mal de matériel avec tout « Roxy… » et il y a aussi quelques autres pièces que l’on fait pour la première fois dans cette tournée, et il est probable que l’on aura le temps d’en apprendre encore d’autres d’ici la fin de la tournée, en décembre.

[L’une des premières sera l’interprétation de la version « Orchestral Favorites » de Duke Of Prunes.]

• Évidemment, le 4 décembre prochain, ce sera le jour d’un bien triste anniversaire [le 20e du décès de FZ]…

DZ: mmmm, yeah…

• Aura-t-on un nouveau disque de la série AAAFNRAA pou l’occasion?

DZ:  Je ne sais pas vraiment… C’est ma mère qui s’occupe de ces choses-là…

• Et est-ce que tu prépares la sortie d’un DVD de votre hommage à « Roxy… »?

DZ: Oui, et c’est déjà prêt en fait, mais ça ne sortira pas avant « l’autre »… Ce sera un bon complément. Sur le nôtre, il n’y a pas tout « Roxy… », mais plusieurs pièces de l’album, avec d’autres (je crois qu’il y en a 28 en tout, dont quelques pièces « orchestrales » comme Dog/Meat ou G-Spot Tornado. Pas mal de cool stuff là-dessus. Je travaille aussi sur un autre DVD et j’espère d’ailleurs finir le montage ce mois-ci, c’est celui d’un concert que nous avons donné avec George Duke en 2010, durant la tournée « Apostrophe ». Alors dans les deux années qui viennent, il va y avoir deux DVD, et ça va ajouter près d’une quarantaine de pièces à la trentaine que l’on a déjà fait paraître sur notre premier double DVD.

• Ce projet, ZPZ, ça a toujours été dans le but de transmettre la musique de Frank Zappa à un public plus jeune; crois-tu aujourd’hui que tu as atteint cet objectif?

DZ: Depuis 2006 que l’on fait ça et je peux te dire que l’on a atteint, et même dépassé, beaucoup d’objectifs! Pas seulement dans l’optique de rejoindre des gens, mais aussi musicalement. Je vois des publics très différents chaque soir depuis le temps. Au début, c’était surtout des hommes dans la cinquantaine ou plus, tandis que maintenant on vois beaucoup de jeunes, beaucoup plus de filles aussi, et même des gens que l’on ne s’attendrait pas forcément à rencontrer dans un concert de Zappa!

• Tu sais que pendant que tu seras en tournée au Québec tu vas manquer une création importante au Los Angeles Philharmonic Orchestra, alors qu’ils joueront la nouvelle version de 200 Motels?

DZ: Ouais… Ce sera joué là et aussi en Angleterre juste après… Je suppose que ce sera quelque chose d’assez exceptionnel, et que si ça passe bien, il y aura d’autres endroits où l’on voudra essayer de monter ça. Je crois que ce sera une bonne chose!

• Tu sais, j’ai parlè récemment avec Kent Nagano, parce qu’il va diriger Bogus Pomp à l’Orchestre symphonique de Montréal le 26 octobre prochain, et il m’a dit des choses que j’ai trouvées surprenantes, alors peut-être pourras-tu me les confirmer, ou pas.

DZ: OK.

• Tu sais bien sûr que la pièce Sinister Footwear est la seule des pièces symphoniques de FZ qui ne soit pas enregistrée adéquatement [seul existe un enregistrement de la retransmission radiophonique de la création par le Berkeley Symphony Orchestra et Kent Nagano – voir « Beat The Boots vol. III, disc 3″]; Il m’a dit que la pièce avait en effet été enregistrée par le London Symphony Orchestra pour un troisième volume d’enregistrements du LSO qui ne serait évidemment jamais paru…

DZ: Je ne suis pas certain des raisons pour lesquelles ce troisième volume n’est pas paru, mais on sait que mon père n’était pas du tout satisfait de ces sessions d’enregistrement [voir les notes du disque « LSO vol. II »], alors peut-être qu’il a simplement décidé que celle-là n’était pas assez bonne pour être endisquée. Par contre, je peux te dire que j’étais à cette session d’enregistrement et je me souviens qu’ils ont joué Sinister Footwear. Je ne sais pas si on retrouvera jamais cet enregistrement, mais c’est certain que cette pièce est aussi l’une de celles qui sont sur notre liste pour jouer avec le groupe dans une tournée à venir.

• Je demandais à Kent Nagano pourquoi il ne jouait pas Sinister Footwear, qui est très peu connue, plutôt que Bogus Pomp, et il m’a dit que c’était parce qu’elle est inachevée… D’ailleurs, en discutant, nous en sommes venus à la conclusion que c’est peut-être toi qui devrait la compléter…

DZ: Euh… Quoi? Sinister Foortwear serait inachevée?

• Je crois que le maestro considère qu’elle aurait mérité un certain mûrissement que Frank Zappa n’a pas pu lui donner.

DZ: Hé bien,  il faudra regarder la partition… Notre bassiste, Kurt Morgan, est le « scoremeister », comme Joe qui est le vaultmeister, Kurt est le gardien des partitions alors il sait où sont conservées toutes les partitions originales; je vais lui demander de vérifier ça parce que je suis assez certain qu’il y a une partition complète pour Sinister Footwear… Je serais très intéressé à faire un projet impliquant un orchestre et un rock band, pour jouer quelques-unes des pièces que je considère comme les grandes œuvres de mon père dans le genre instrumental, des pièces dans le genre de Sinister Footwear, Dog/Meat, G-Spot Tornado et quelques autres dans lesquelles il ajoutait de la guitare sur une pièce d’orchestre, comme Duke of Prunes… Une soirée de… euh…

Orchestral Favorites

DK: C’est ça!

DZappa74_______________________________

On peut espérer que la position particulière de Kent Nagano en ce qui concerne le répertoire orchestral de Frank Zappa, conjugué au fait que lui et Dweezil se connaissent très bien, pourrait nous réserver d’éventuelles surprises à l’OSM… Enfin, on peut rêver! D’ici-là, les concerts de Dweezil sont toujours, vraiment, d’excellentes occasions d’entendre la musique de Frank Zappa!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :