À ne pas manquer!

23 Mai

Les œuvres de Maxime de la Rochefoucaud, qui sont aussi bien visuelles que musicales, méritent à chaque fois le détour. La dernière fois que je lui ai rendu visite, il travaillait à incorporer des violons à son « orchestre » d’automates. Parmi les tambours, bouteilles, cymbales et autres percussions, bien sûr! Son travail mêle l’imperfection humaine au fonctionnement des automates et, vraiment, il faut entendre ça (plusieurs disques disponibles sur son site). C’est encore plus incroyable quand on a la chance de voir les Automates Ki en action.

Je n’ai pas encore entendu son travail récent, mais je pense que je peux vous le recommander sans crainte!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :